Grands Moisis – P’tits Gris – 13 octobre 2017

Les P'tits Gris réunis
Photo : Laetitia

Vendredi 13 octobre premier déplacement des P’tits Gris de la saison, à Noisy-le-Grand, pour jouer contre nos amis les Grands Moisis.

Le terrain est un peu glissant mais les conditions sont réunies pour une belle partie contre une équipe de Noisy toujours joueuse et dynamique.

Lors du premier tiers temps les P’tits Gris prennent petit à petit l’ascendant sur leurs adversaires. Ils étaient récompensés par un essai de Bruno qui parvint à s’extirper d’un regroupement pour marquer en force (0-1). l’addition aurait pu être plus lourde mais quelques occasions furent laissées en route. On repensera à un déboulé sur le petit côté juste avant la pause qui se terminera par un en-avant à quelques mètres de la ligne.

Le deuxième tiers fut aussi à l’avantage des P’tits Gris qui auraient pu concrétiser leurs longues séquences dans les 22 adversaires. Mais c’était sans compter les interventions délétères et individualistes d’un demi-de-mêlée « coffre à ballon » qui annihila l’ensemble des actions positives de ses partenaires. Alors que ses camarades développaient un rugby de rêve fait de prises d’intervalles, de courses chaloupées et de passes ajustées, ce 9 de malheur s’ingénia à tenter (et rater) des actions personnelles vouées à l’échec. Était-il payé par l’adversaire? Contre l’esprit du jeu et dans une énième tentative de se mettre en valeur, il récupéra mesquinement le ballon derrière une mêlée noiséenne dans les 22 adverses et fila en solitaire aplatir dans l’en-but (0-2).

Lors du troisième tiers-temps, les P’tits Gris parvinrent à conserver leur avance et même à la conforter grâce à un essai d’Orque, son premier en carrière sous le maillot les P’tits Gris! Lui aussi s’échappa d’un maul dynamique après une touche (0-3). Là encore, les baveux gâchèrent plusieurs belles occasions, la palme revenant à Peyo, qui commit un en-avant dans l’en-but.

L’arbitre renvoya tout le monde au vestiaire, et l’on se retrouva tous pour un après-match sympathique autour du « verre » de l’amitié, et d’un repas non moins amical.

Au final, quelles leçons tirer de cette partie? Bien entendu, il reste beaucoup de choses à régler pour les P’tits Gris. Mais plusieurs satisfactions sont tout de même à signaler : lorsque l’alternance entre jeu au près et jeu au large est mise en place, l’avancée devient très intéressante. Nos recrues de la saison (Fabrice, Guillaume, Sylvain, Ahmed, etc…) produisent de belles choses et s’intègrent très bien, bravo à eux. Enfin, une belle défense ce vendredi soir, qui a  permis de garder notre ligne inviolée. Côté Moisis, on a senti un renouvellement prometteur du jeu et des joueurs, malgré un manque d’automatisme compréhensible en ce début de saison (premier match de l’année pour eux). Conquérant sur les rucks et volontaires défensivement, le match retour au printemps à Ozoir s’annonce prometteur.

Merci aux Moisis, en tout cas, pour leur accueil plus que sympa ! Merci aussi aux copains venus supporter les escargots… Merci à Alex, pour une première après de longues saisons loin du ballon.

Et enfin, un grand merci à Marco qui a fait le déplacement juste pour nous amener les gourdes et la pharmacie et qui est reparti illico sauver le capitalisme et la grande distribution, réquisitionné par ses obligations professionnelles et l’intérêt supérieur de ses actionnaires.

3 réflexions au sujet de « Grands Moisis – P’tits Gris – 13 octobre 2017 »

  • 15 octobre 2017 à 18:05
    Permalink

    comme toujours de jolies phrases sur un nom moins joli match
    il était cependant impossible de finir sans une pique a cette gauche caviar 🙂

    Répondre
  • 15 octobre 2017 à 18:52
    Permalink

    Une équipe sympa qui fait du jeu mais avec un certain déséquilibre pas de 2ème ligne
    Pas assez de ballon derrière problème de langage. ….couleur ville pays un code trop dur à retenir pour certain lol
    Et un coach perdu quand il cherche ses joueurs mais qui ont soit changé de coiffure ou autre sans le prévenir
    Et des nouveaux qui font une belle partie
    Vive le sport vive les p tits gris

    Répondre
  • 16 octobre 2017 à 13:27
    Permalink

    Sans compter sur mes premières foulés comme joueur avec 4 gardes du corps ( noss salem bebert et chouchou).
    Cela va permettre à 42 de souffler un peu. 9 titulaire sans concurrence depuis le 29 mars 2015.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *