Match contre Provins 08/11/2013

DSC05581Quelle belle soirée hier sur le terrain, tout était réuni pour se faire plaisir :

une bonne quarantaine de Gastéropodes Orange s’étaient donné rdv pour affronter les terribles Chevaliers et Seigneurs Provinois, venus eux aussi au complet pour s’essayer aux joutes rugbystiques sur un terrain détrempé mais trés agréable pour qui voulait profiter des bienfaits des bains de boue (merci La Tchatche….). A noter tout de même l’absence de l’ami Bebert, notre Cornac, retenu pour améliorer sa science de l’arbitrage auprés de ses pairs.

Echauffement de nos petits gars pris en main par Yohan et Alexis…le coach est en retard (trop de boulot…). Composition des équipes un peu compliquée puisque tout les postes sont doublés. On choisit de faire jouer une équipe composée d’expérience avec quelques nouveaux….

l’arbitre appele les capitaines, nous gardons l’avantage du terrain et nous nous mettons en place pour un Haka en nombre suffisant pour faire peur aux Blacks eux mêmes. Certains ont mélangés le beurre avec le poivre, d’autres ont mis de l’ail avec du persil, des gars ont fait cuire les coquilles sur le barbecue et d’autres encore ont bourré je ne sais plus qui, mais bon, on a sorti tous ensemble un cri de terreur et d’éffroi qui a marqué fortement la gente féminine qui se trouvait en face de nous !!! Mig m’a avoué tard dans la soirée, avoir quelques peu humidifié son short durant notre Haka (la peur, la prostate, le froid,…?)

Le match débute avec quelques en avants et des passes de maçon de la plupart des gars. Quelques envollées de nos 3/4 nous laissent augurer un match à sens unique et une valise d’éssai pleine à rabord pour nos amis provinois. Que neni Monseigneur, tout va à vau-l’eau et sur la touche, nous assistons impuissants à un combat de tranchées au milieu du terrain où mélée et maladresses des deux cotés se succédent. lors de la conférence d’aprés-match, l’arbitre, le Sieur  Nini Cazaux (dit le butcher de Lagny pour les intimes), nous a confié ne pas être fatigué car il est resté campé dans le rond central pour éviter les déplacements inutiles au 4 coins du terrain. Merde, sortie de Philou notre meilleur sauteur sur blessure…distorsion interne de la collone vertebrale à l’envers et en porte à faux ??? (diagnostic du docteur Tio !!!), Vite un massage et un remplacement : Crashtest fait son entrée coiffé d’un Haume blanc tel un croisé sur les terres de Jérusalem….Malheur surtout à celui qui va croiser sa route. Miracle, une échappée et une chevauchée du petit poney Sylvain rallume l’éspoir et nous finissons par entrer en terre promise, YESSSSS 1 à 0. A moins que ce soit Léo ? bon allez mi-temps !

Discours du coach et du Prez pour galvaniser les troupes et décision prise de changer le 8 de DSC05497devant au complet ainsi qu 80% des 3/4.  c’est reparti à bloc d’entrée et nous entendons, aux commentaires du public et des spécialistes présent sur le bords de touche que notre équipe pratique un rugby de meilleur niveau. Ca percute, ca rentre dedans, ça sort propre, nos 3/4 se régalent de belles balles, les passes sont magnifiques, on se trouve les yeux fermés et les actions s’enchainent à un rythme intense, enfin bon il n’y a que nous sur le terrain, nous sommes invincibles, nous sommes Intouchables… »Oh Capitaine, mon Capitaine…. » !!! Merde mais je rêvais…en fait on recommence les mêmes travers et les actions stériles se succèdent.

Eclair dans la nuit, sur une percussion de Salem, regroupement coté gauche, ça sort vite avec sylvain, Waza touve Thibault qui décalle Branda à l’aile droite, ce dernier rentre plein fer dans la défense et adresse une passe au millimétre  à Gourmette, qui avec la fougue et la vitesse d’un étalon sauvage des steppes mongoles, arrive sur sa gauche et se voit finir dans l’en but avant d’avoir attaper le Saint Gral….l’histoire se termine à genoux dans la boue sous la pluie, avec les encouragements et les cris de la foule en délire…! On lâche rien et le travail finit par payer, deux beaux essais sur cette 2éme période : 3 à 0. A noter que Jojo a joué le mach avec les rouges et bleus ! Tio part faire la bouffe avec le sentiment du devoir accompli mais il me glisse à l’oreille : « hola Chico mio, yé vé préparer le poulette al pimiento, mais si tou a bésoin dé moa, yé garde la téniou et les cramponnéssss, tou fé signe…. »

On change à nouveau l’intégralité de l’équipe et on fait rentrer notre joker médical, Karim. bonne chance aux gars d’en face qui eux mêmes aligne un joker médical en la personne de La Tchatche qui quasiment d’entrée nous gratifie d’une glissade à la Soria Bonalie devant Brubru qui le prend en photo direct… »enleve tes ballerines et mets du bleu sous tes godasses », « dis donc, la vaseline c’est pas sous les chaussures qu’il faut les mettre, mais dans le… » peut on entendre ça et là sur la touche. Florilége d’éssai raté pour le tandem Yohan/Bastien;;;à la tienne à la mienne, vas-y passe, non je n’en ferais rien, mais je vous en prie, mais non à vous cher mooosieur… le petit spogien s’y met à son tour en oubliant Waza  qui s’était pourtant décallé de manière étonante à l’aile….Soudain la machine s’est remise en marche et dans la nuit sombre et froide, tel un monocylindre Allgaier R22 1949, l’ogre du  Dauphiné, le découpeur de museau, le pourfandeur de tarte à cinq doigts,…j’ai nommé Crashtest, accélére progressivement coté gauche avec dans le viseur les deux poteaux adverses.

Deux gueux et un palfronnier tentaient vainement de retenir le maître, mais ce dernier avancait fiérement sans se détourner et marchant sur les petits gens qui se trouvaient sur son passage, certains garderont les stigmates fort longtemps (tu m’étonnes, les crampons font 54mm et ils sont taillés en pointe). bref, le béstiot s’écroule dans l’en but, éssouflé et hallentant, heureux mais contraint de sortir car complétement carbo ! Idem pour notre  Léo !

Fin du match, 5 à 0, embrassades, congratulations, remerciements, chambrage, sourires, joie de vivre, de prendre du plaisir, photos tous ensemble….encore un moment où les hommes sont capables de s’affronter à la duretout en se respectant…le rugby, c’est beau !

Réception d’aprés match, remise des Trophées fortement tronquée et vérolée par une partie de l’assistance qui a été acheté par Brubru, La Tchatche et Jojo.  Jojo casque d’Or et ma pomme pour la brique d’Or et le Bobo d’or (Merci jean-Philippe pour cette sod..ie en plein match) !!!

Apéro, pastaga et bibines. Repas de Tio (Poulette al pimiento y pasta dé couleureu). Bon moment de détente où encore une fois on refait le monde, on chambre et on charge les absents…Popo et Lolo en font les frais et un coup de fil tardif mais traditionnel chez le sergent Polart s’imposait pour lui rappeler qu’il avait encore raté le meilleur…

Merci à tout les participants et à vendredi pour l’entrainement. bises à tous.

Gourmette

Vous pouvez télécharger les photos (même les floues) ici : http://dl.free.fr/leUiNRPAN  attention, le fichier est gros, cela prend un « certain temps à télécharger »…

5 réflexions au sujet de « Match contre Provins 08/11/2013 »

  • 9 novembre 2013 à 16:04
    Permalink

    salut a tous

    quel plaisir , teinte de frustration je dois l’avouer de lire ce compte rendu aussi précis que bon et aussi drôle que réaliste , on dirait l’équipe …du grand art , en tout cas bravo a vous et bises aux provinois

    bravo mon Didier pour tes trophées que j’ai vu ce matin sur le bon coin …( on m’a dit que H t’avait fait une offre pour le bobo d’or ….) se faire nommer pour revendre les trophées du grand art mon didier !!! du grand didier !! moi je dis bravo

    bises a vous

    captain shrek

    Répondre
  • 10 novembre 2013 à 13:18
    Permalink

    Je dirai juste que Gourmette a oublié de parler un peu plus de l’arbitre, qui a été parfait d’impartialité et de respect des règles.Lire la suite

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *