Nouvelle Saison 2018-2109

Allez c’est bientôt la reprise pour les P’tits Gris…

RDV est donné au stade vendredi 31 AOUT à 20h pour se montrer les nouvelles chaussures, coupes et couleurs de cheveux, nouveaux tatouages ou bronzage, ainsi que l’embonpoint que chacun aura ramené dans les valises en rentrant de congés.

On sait déjà que certains manqueront à l’appel car ils préfèrent rester au bord de l’eau sous le soleil (ou plutôt au comptoir du bar sous la petite avancée ombragée…). LES TRAITRES, ils paieront ce mensonge et cette infammie contre monnaie sonnante et trébuchante !  l’apéro de rentrée leur sera facturé séance tenante et ils récupéreront la « cuenta por favor », à leur retour en terre Ozoirienne. Si vous avez des noms à donner, n’hésitez pas à balancer en commentaire……

Concernant le côté sportif, le Coach a sans aucun doute révisé ses gammes et il m’a laissé entendre que la reprise se ferait en douceur pour ne pas brusquer, dérégler ou exploser les différents moteurs des belles machines (de guerre) que nous sommes devenus ! Qu’il en soit remercié par avance car il est facile de penser que nous avons toujours un esprit de 20 ans,….mais que les jambes et l’organisme, eux, ont bien les 50 printemps au compteur pour la plupart d’entres nous.

En tous cas Chers P’tits Gris, j’espère que tout le monde a passé ou passe de très bonnes vacances, que vous et votre famille êtes en pleine forme car de nouvelles aventures rugbystique nous attendent tout au long de cette future saison, et je compte sur vous pour relever les défis et challenges qui croiseront notre chemin.

A vendredi…en tenue.

Cap’tain Gourmette

 

Match contre Melun

Un froid sec et piquant attendait les nombreux joueurs à avoir fait le déplacement en terre Melunaise ce vendredi 1er Décembre.
Nous étions tout de même 20 à se réchauffer autour de l’unique radiateur que comptait le vestiaire des locaux avant de prendre la direction de la pelouse. La Tchatche, avait quand a lui une idée spéciale du partage car il avait étalé tout son linge sur le dit radiateur afin de ne pas attraper froid à son petit fessier rembourré….
en parlant de se chauffer, on a commencé direct dans le vestiaire afin d’éviter le claquage de burne en plein froid. l’ami Nono en a profité pour sortir son linge sale et le mettre directement sur lui…vieille technique des anciens qui pensaient que le plaquage allait glisser sur lui comme une anguille…. Bref, on s’est bien chauffé et surtout bien marré avec le chambrage habituel, mais nous nous sommes aussi posé pas mal de questions quand à la composition de l’équipe car il n’y avait que 9 avants disponibles….
Direction le terrain afin de bien sentir le froid qui te pénètre jusque dans l’intérieur de tes OS…tant pis, quand faut y aller, on ne regarde pas à la souffrance.
Prêt à en découdre, on se retrouve tous au milieu pour la photo et pour le Haka des P’Tits Gris en l’honneur ce soir là de notre pote et ami ARNAUD ALLOUCHE, à qui nous voulions montrer toute notre amitié et notre solidarité dans le combat qu’il mène seul de l’autre coté de l’atlantique!!!
ON EST AVEC TOI POTO….

Léo engage magistralement bien et l’ami Nos récupère une balle cafouillée par les vauriens d’en face, progression de 10 mètres au cul du bel éphèbe avec Juju, Gourmette et Vérone, la balle est sortie par un 42 des grands soirs, pim pam poum et voilà l’ami Bébert qui aplati comme une fleur dans derrière la ligne. bon, ca commence merveilleusement bien.
Melun égalise, mais nous reprenons l’avantage par un éssai magnifique de Bebel qui dépose tout le monde. Melun nous le rend bien et sur une relance magnifique du milieu du terrain, ils aplatissent la gonfle en fin du 1er 1/3 temps.
2éme tiers temps, on repart à l’assaut des ombres sur l’eau….(Indochine) , on marque à nouveau par La Tchatche mais Melun revient à hauteur avec un essai très contesté et contestable car nous étions en plein changement de joueurs (un peu comme au PSG quand ils ne sont pas prêts et que tout le monde veut mettre son grain de sel en pensant que ça va faire avancer le schilmenbrik, le shiliminibric, le chimilibicre, enfin merde vous avez compris quoi….)
Pendant ce temps là, tout le monde s’accorde à dire que le match est de haute volée et que le niveau n’a rien a envier à des équipes de 4éme série. il n’y a pas moins de 17 spectateurs dans les tribunes qui vocifèrent, hurlent et encouragent les deux équipes. on entend quand même très distinctement les chambrage sur la forme ou les formes de certains qui sont sur le terrain , mais ce n’est pas sans déplaire et surtout sans faire marrer les 30 bonhommes qui tentent de se réchauffer…
tout cela nous amène tranquillos vers le 3éme tiers temps, où l’ambiance n’est plus la même car chacune des équipes ne veut rien lâcher et souhaite repartir avec la victoire. le jeu se durcit quelque peu et les empoignades et tirages de maillot commencent à polluer le jeu… en témoigne la belle empoignade de 42 avec le toujours fringant Norbert (entraineur en chef du GTO), qui nous a bien fait rire après coup, mais qui nous a tous mis le cerveau à l’envers avec le retour des vieux démons et surtout des termes entendus il y a bien longtemps….(on discute plus les gars, on mailloche le 1er qui rentre de travers, on cause plus avec la bouche mais plutôt avec les mains, le 1er qui passe on le renvoi chez sa mère avec la couronne et le faire-part qui vont avec, on va pas se faire enculer les mecs, il faut les châtier comme des pucelles ces cons là,….bref, que de mots doux et de termes poétiques du temps jadis où tout était permis sur un terrain !
Mon Dieu que c’était bon d’entendre couiner des deux cotés, quelques rafales partaient de ci, de là mais rien de bien méchants tout restait correct, mais l’arbitre en a décidé autrement et nous a gentiment renvoyé dos à dos au vestiaire afin de prendre une bonne douche chaude.
Une bonne bière et la remise des trophées coté Melun pour Arnaud la couille d’Or et bien sûr, la Brique d’Or pour notre Jonah LOMOU de Vérone et les moufles d’Or pour Frédo petite forêt (excellent en 3éme ligne ce soir).

Tournoi de DIEPPE 2017

Je vais tenter, avec le plus d’honnêteté qui me caractérise…, de vous narrer cette magnifique et émouvante aventure rugbystique que nous avons vécu en ce WE de Pentecôte sur les terrains du bords de mer du Grand Noooord.

Les P’tits Gris avaient donc rdv pour le tournoi International de Rugby de Dieppe, et nous nous vîmes 38 à faire ce périlleux déplacement en terre insoumise et hostile. La route étant longue pour arriver au port (de Dieppe), nous dûmes partir à l’aube du vendredi 2 juin afin d’être certain de trouver la meilleure place pour se garer et une bonne table pour ripailler et descendre quelques pintes.

Nous arrivâmes les premiers (La Bidouche, Waza et Gourmette) pour annexer le Cactus Café comme quartier général des P’tits Gris, très vite suivi de Zykë, le Chove et enfin le Prez. le conciliabule qui s’en suivi à table étant confidentiel, vous comprendrez que je ne peux divulguer ici, les plans secrets imaginés en vue de la conquête du Bouclier. Quoiqu’il en soit et après avoir absorbé différents breuvages élaborés à base d’alcool inconnus de la plupart d’entre nous, nous fûmes cueillis à froid (ou à chaud pour d’autres) par la tournée du patron avec un RHUM au Piment et Gingembre….le soleil tapait fort dans le ciel mais la chaleur se ressentait à l’intérieur des crânes et jusqu’à la racine des cheveux.

Après s’être désaltéré à souhait, nous prenions la direction de l’Hôtel de l’Europe afin d’y prendre nos quartiers et distribuer le paquetage à l’ensemble des troupes présent dans le hall, sur la pelouse, sur les galets, à la baignade,….bref à tout les joueurs, qui faute de ressembler à une équipe de Rugbyman en goguette, faisaient plutôt penser à la troupe du cirque Pinder tant on pouvait voir une diversité de morphologie en chacun des bonhommes présents. Tout étant réglé, chacun s’est occupé au mieux jusqu’au rdv traditionnel de l’apéro sur la pelouse devant l’hôtel à 19H30 précise. Quand tout le monde fût arrivé à …..20H30, nous pûmes enfin faire la traditionnelle photo de Groupe pour remercier nos généreux Sponsors  ! et ensuite direction le Cactus Café pour une soirée Tapas et Binouze…….

Alors là, ce fût un florilège de blagues pourries et salaces, de photos montage avec des objets divers et variés, sombrero, pot de fleurs, totem, décoration de cocktail dans le nez ou les oreilles et surtout un Marsupilami qui s’est vu amputé d’une oreille par un ventilateur qui passait par là par hasard….RIP. la fiesta s’est prolongée sur la terrasse avec le fameux RHUM piment et Gingembre que certain n’ont toujours pas digéré, suivi d’une chorale P’tits Gris à faire pâlir….tout les Marquis de Sade …( RIP Michel Sardou). Chacun s’étant délecté de divers breuvages, le Prez donne rdv à 9H30 pour un petit déj régénérant et un réveil musculaire sur le bords de mer. Mais loin d’aller se coucher et après quelques errements en ville, les Gastéropodes se sont retrouvés dans la chambre 108 où la magie des bouteilles volantes avait débuté…. Arrivant sur place, je ne pu que constater que certains avaient consommé plus que raison et débutaient leur nuit au milieu des chips et pop corn dans un bruit assourdissant de tronçonneuse….au petit matin, ils avaient fait au moins 15 stères de bois chacun ! Mais nous ne pouvions pas les laisser gâcher impunément la nuit de tout un Groupe et la décision fût unanimement prise de les marquer au fer rouge (on avait qu’un marqueur noir indélébile avec nous) pour leur faire payer leur nuisance sonore. Ils furent donc taguer, grapher, décorer et tatouer par des artistes, en herbe, qui se sont laissés allé à quelques fantaisies humoristiques douteuses….on dit merci qui ?  …..

La nuit fût courte mais la troupe au complet était présente au petit déj et chacun y est allé de son anecdote sur les évènements de la veille. les rires et les boutades étant bien évidement concentrés sur nos « tatoués » de la nuit….  Direction la réception des délégations à 11H00 avec présentation du programme, mot du Maire et du Président, collation du midi hyper surveillée par le coach avec repas diététique léger (merci Nathalie de la baraque à frites du front de mer, ils étaient top tes frites et tes burgers), et direction les vestiaires pour enfiler la tenue de gala pour monter sur le podium et débuter les joutes d’Ovalies.

Ces fameuses joutes ancestrales se sont déroulées tout au long de la journée sous un soleil de plomb et les gourdasses remplies d’une eau très claire et fraiche, faisaient du bien à tout les organismes, sans oublier Madame la crème solaire qui nous servait de bouclier contre les rougeurs…. les 3 matchs contre les Cep Agés, Lagny et le HAC furent remportés haut la main et sans aucune ombre au tableau, c’est donc avec la qualif en poche contre les Belges que nous primes la direction de l’hôtel pour la douche réparatrice et l’apéro sur la pelouse, avant la grande soirée de l’amitié…

Les différentes délégations ayant apportées avec elles des sacs de provision, des tonneaux de cervoise et autre bouteille de nectars divins les plus précieux, nous profitions de cette occasion pour reprendre des forces en dégustant des huitres, des omelettes, des escargots, de la tripaille de cochon, du fromage de toute les contrées, des cannelés, des macarons de Réau,……. tout était prétexte à discussion et dissertation sur la cuisson, le bon accompagnements, le sel, le poivre,…..le tout toujours accompagné d’un verre bien rempli. Mais pour avoir une soirée parfaitement réussi, il fallait de la musique et nous avions amené dans les soutes quelques Bardes diaboliques ainsi qu’une fée qui nous ont allumé le feu…(Johnny je t’aime tu es le taulier) dans toute la salle et jusqu’au bout de la nuit ( Emile et images je te kiffe…), car ils nous ont transporté au delà des mers, presque jusqu’à NEW York (…Téléphonne les Boss, oui je sais les Insus mais moi je suis Oldest) . Le Groupe HEXAGONE a donc laissé une empreinte indélébile sur le parquet de la salle de danse de DIEPPE et dans les pieds des danseurs de gigue et passo…. Merci WAZA pour les écrasements de pieds au passage….. On peut dire que ça a bien pogotté sur le dance floor et certains ont du avoir sacrément mal aux cuisses ou ailleurs le lendemain. Fin de la soirée et direction le Cactus Café pour un dernier verre et récupérer les joyeux turlurons qui s’étaient perdus dans les ruelles sombres….

Dimanche matin, après avoir peu dormi à cause d’une chaudière défaillante qui dormait dans mon lit….je réussi à trouver le chemin de la douche et du petit déjeuner sans encombres, tout comme les copains d’ailleurs. Debrief rapide des évènements de la veille, piscine, mer, courses de bouffe et autres emplettes faites, nous primes la direction des rectangles verts afin d’y disputer une demie finale avec pour objectif, THE FINAL et la victoire au bout.

La préparation des gars a été plus que studieuse et minutieuse. chacun savait ce qu’il avait à faire et la concentration était à son paroxysme avant d’aller affronter les Belgiquiens de Boisfort. Un petit mot d’encouragement et surtout un bourrage de crânes à chacun, et mes guerriers étaient prêts pour le combat ! Le HAKA qui suivi fit sourire le public mais pas l’adversaire qui souhaitait en découdre au plus vite. PIM PAM, la marée Orange est passée par là et un 2 à 0 dans les carreaux fît taire tout les statisticiens en mathématiques appliquées ! De mémoires de Dieppois, ce fût le plus beau match du tournoi tant dans l’engagement viril mais correct que dans la fluidité des passes. A noter quand même une envolée de Karim qui fût rattraper près de l’en but car la caravane était un peu lourde à tirer ( je pense qu’elle était encore remplie de quelques fûts de bières de la veille entreposés par ces compagnons d’infortune noctambules).

Repos et récupération avant la finale tant attendue contre les vieux soldats de Gravenchon/Yvetot. inutile de vous dire que l’heure n’était plus à la déconnade et l’échauffement qui s’en suivi était calme et posé. Tout le monde savait ce qu’il avait à faire et je peux vous dire que dans les yeux de chacun de mes braves amis, on pouvait lire et comprendre que la gagne étaient en chacun d’eux. Si vous le permettez, je retiendrais juste ce moment privilégié avec mon Bebert où par des mots mots simples, une accolade franche et un regard de tueur, j’ai pu, à travers lui, vivre et gagner cette finale, Merci mon ami !

les gladiateurs sont prêts à entrer dans l’arène pour le plus grand plaisir des spectateurs présents. Tout le monde attendait cette affiche avec impatience car il y avait 2 styles de jeu en présence. La puissance, la force et l’expérience pour nos amis Gravenchonnais et le style, la finesse et la rapidité de passes et d’exécution côté Seine et Marnais. Une très belle minute de silence en la mémoire des morts de Londres et les minots Orange et Bleu se sont mis en place pour un HAKA que certains ont désigné comme étant celui de « la Décima » d’existence du club !!! l’œil noir, la tête haute et le port altier, les P’Tits Gris se sont lancés dans une chorégraphie comme investis dans une mission de croisade divine pour la conquête du SAINT GRAAL !  le ton étant donné, nous pouvions lâcher les chevaux sur le terrains et les 13 titulaires savaient qu’ils n’avaient pas droit à la moindre erreur, sous peine de finir enfermés dans une cage, le tout, sous les golibets d’un public averti et sans pitié. Coup d’envoi, récupération, courses, passes, redoublement, sautée, avants, 3/4, gros, maigres, cotorep,….bref toute la panoplie du rugbyman moderne y est passée et l’ami Peyo en bout de ligne plonge en terre sainte au bout d’une minute. Explosion de joie sur et en dehors du terrain pour certains et grosse frayeur pour d’autres qui ont de suite pensé que la fin d’après midi risquait d’être longue et que le panier à provision pouvait être lourd à la fin ! Mais c’était sans compter sur la pugnacité des blancs et noirs ! Égalisation, puis 1 à 2. On revient de suite à 2 partout. Gravenchon plonge à nouveau dans l’en but 2 à 3…..les corps sont usés, broyés, mais la cavalerie Orange et Noir continue son job et là, surgissant de nul part, tel un aigle noir fondant sur sa proie, le dit Sylvain sus nommé Royal Couscous, vient dans la ligne adverse pour intercepter le précieux et après une course folle, qualifié par certains de jambes de pintade, il aplatit la gonfle avec hargne.Nouvel explosion de joie pour cette égalisation qui n’allait être sans commune mesure avec celle qui suivi lorque le pack s’écroulait dans l’en but Gravenchonnais pour sceller définitivement la victoire ! Embrassades, larmes de joie, de bonheur, rire, joie, tout y est passé.  Gros cercle au milieu du terrain, mot du Prez fier comme un bar tabac, larmes du coach et une belle ronde des bisous……

la montée sur scène pour récupérer le Bouclier est toujours merveilleuse et euphorique, mais celle ci l’était d’autant plus que c’était la der du Prez et surtout la victoire d’un groupe de mecs pour un maillot, un club, des valeurs,….mais aussi pour notre ami et frère d’arme ZYKE. Cette victoire est dédiée à LOIC et Jannick !!! Allez c’est parti pour les photos et surtout pour un Haka avec l’ensemble du public et des organisateurs encore présents en nombre. Tout le monde fait la photo souvenir avec le Boucliers et direction l’hôtel pour paré la tenue immaculé du vainqueur avant d’aller parader et festoyer au banquet d’après match et voir CLERMONT être champion après nous ! Comme dit l’Adage, ce qui se passe à Dieppe, reste à Dieppe, mais je peux vous dire que les dieux du rugby et les anges et les potes disparus qui se trouvent près d’eux, ont du entendre ces chants mélodieux que nos amis belges, gravenchonnais et Ozoiriens leur ont fait entendre et parvenir en étant très haut perchés sur les tables. Direction le Cactus Café pour le dernier verre du Président, la bourse étant vidées de ces derniers écus, il fallut se rendre à l’évidence que la future étape était la chambre 108….. Rapatriement des dernières bouteilles et victuailles chapardées par ci, par là par certains vauriens de la pire espèce et  chacun y va de sa petite histoire…. décision est prise à l’unanimité de faire voyager le bouclier à travers les contrées reculées de notre beau pays ou ailleurs, afin de montrer la toute puissance des vainqueurs ! la condition étant de faire une photo pour que les générations futures n’oublient jamais.

Voilà, j’ai sûrement oublié des choses, mais je compte sur les lecteurs pour y aller de sa plume afin de compléter les pages vides de cette histoire d’amitié qui sera, j’en suis certain, notre « coeur des Hommes » à nous, notre aventure, celle que nous nous raconterons encore dans 10, 15, 20 ans et plus lorsque nous serons autour d’une bière, à regarder les minots…. »ah c’était pas comme ça de mon temps, on se rentrait dans la gueule et ça tombait direct…….. ».  MERCI les Amis, je vous embrasse toutes et tous très fort.  Cap’taine GOURMETE

un match pas si facile que prévu….

on avait cru que ce match contre nos potes des manchots de la Touffe allait être une formalité du fait de leur quasi absence de temps de jeu (2éme match de la saison…!). Que neni, les manchots nous avaient reservè une belle surprise car ils ont fait très belle figure, et ce, malgré leur 16 bonhommes sur le terrain !

On aurait pu s’imaginer que le 1er essai de La Tchatche au bout de 3mn de jeu présageait une soirée tranquilou et que nous allions remplir le panier d’essais comme certain vont le faire en ce WE de Pâques avec les œufs que les cloches viendront déposer à leur retour de ROME….mais cela n’a pas été le cas.

Les manchots n’avaient ce soir là que le nom mais pas la consistance. Ils ont offert un jeu ouvert, avec de belles percussions, des regroupement et des rucks bien maitrisés accompagnés de lancements en 3/4 de belles factures. Attention, nous étions fins prêts à croiser le fer et notre défense n’a jamais plié et nos attaquants ont rendu coup pour coup à l’adversaire.

La 1ére mi-temps se solde par 1 à 0 en notre faveur et le coach procédé aux changements et à quelques réglages en touche car l’arbitre fédéral présent ce soir là, nous avait copieusement sanctionné sur des appuies illégaux….(tout le monde y a été de son commentaire, notamment les observateurs avisés ….situés sur le bord de touche….). Il paraitrait que nous n’avions pas pris le bon manuel du sauteur/protecteur….pas grave on fait ce qu’on nous a appris….le reste on s’en cogne car on est des « vieux » et on joue comme en juniors à l’époque.

2éme mi-temps catastrophique, des fautes, des plongeons dans les regroupements ou sur les placages, de la parlotte à tour de bras, des mécontents, des engueulades et de la contestation en veux tu en voilà….bref super chiant. A noter un essai de 42 qui atténuera un peu le courroux du coach, qui pour le coup, va sonner les cloches avant le WE à l’ensemble des belligérants….

Le 3éme tiers temps verra un regain de fiérté et de combat naitre au sein des troupes et nous pointerons deux fois la gonfle en terre promise (pas celle du Vatican ou de Jérusalem, mais simplement dans l’en but). Nono fera parti de ceux là à la suite d’un slalom dans la défense adverse, digne d’un Alberto TOMBA de la grande époque…. pour le 4éme, je fais appel à la vox populi car j’étais occupé à ramasser les morceaux de jambes , de bras et de dos de l’ami Karim qui s’était encastré dans la cabane en plastique du bord du terrain…. le nouveau COLT SILVER des p’tits Gris est né ce soir là.

Bon, un beau 4 à 0 des familles et une superbe soirée en perspective au Bar avec un couscous royal préparé par l’ami Philou.

Merci aux Manchots et rdv au tournoi en mai.

Gourmette

Match contre Créteil-choisy

Une belle soirée de Novembre pour recevoir les anciens de Créteil-Choisy au stade de la verrerie pour la 1ére fois. Bonne ambiance et bonne humeur au rdv d’avant match et commentaires du super repas que Philou a préparé pour la ripaille de la 3éme mi-temps ! un poulet citron-oignon de derrière les fagots les aminches….

Tout le monde au vestiaires puis à l’entrainement sous la houlette de notre Bébert, investi de la fonction de préparateur physico-psycho-tactico, mais pas très intello…normal me direz vous au vu de l’intelligence qui règne au m2 ce soir. Une trentaine de gars ( des gros, des petits, des grands, des beaux, des moches, des barbus, des chauves, ….) bref, tout ce qui fait une équipe de copains qui viennent chaque vendredi pour en découdre sur la pelouse BOUEUSE ! quelques manques d’effectif du coté des ciel et jaune, vite comblés par des gastéropodes en mal de temps de jeux et le match commence sous les ordres de l’arbitre internationalement connu sur les champs de course de chevaux et dans quelques PMU de la zone industrielle de Tournan, j’ai nommé Mr Sylvain, ou Sallem, enfin Couscous pour les intimes……

Coup d’envoi et 1er coup de sifflet d’une très longue liste. les 3 1éres actions terminent directes dans l’en but avec des essais de 42, Popo et Alex. Houla, la partie s’annonce facile, il faudrait voir à ne pas tomber dans la facilitée. Quelques en avants de la part de la Tchatche, des travers de Waza, des incertitudes quand aux positionnement sur le terrain pour d’autres et nous allons arriver à la fin de la 1ére mi-temps tranquilou.  Quand tout d’un coup, surgissant tel un cheval fougueux des appallaches indiens un soir de pleine lune, notre Pocket Wings (ailier de poche), j’ai nommé TIMAL le Spongien, déboule le long de la touche… l’en but est en vue, il ne reste que la moitié du terrain à parcourir, le public se lève, les tribunes entament un chant à la gloire de sa star qui jadis à croiser le chemin des plus grands, un crochet à droite, un autre à gauche et ……………..patatra ! le beau gladiateur s’est pris les pieds dans le tapis touffu et il s’écroule aux pieds du Coach qui ne manque pas l’occasion de lui faire une liste de reproches longue comme le bras (que certain ont très ou trop long parfois….); extrait choisis : « Timal tu cours trop en travers, regarde la ligne au lieu de penser au ti’punch que tu vas boire, arrête de marcher à coté de tes pompes, t’es qu’une merde, tu fais quoi par terre, lâche la balle, reléve toi…etc…etc…etc »

2éme mi temps très équilibrée et plaisante à voir pour les nombreux supporters. le coach a repris le sifflet afin de surveiller ses petits protégés. un 4éme essai vient récompenser les efforts de la troupe et nous nous acheminons peinard vers la pause quand un bruit sec résonne dans la nuit noire suivi d’un « hoooooooooooooooo » qui se transforme en « hoouuuuuuuuuu ». Tout le monde reste figé, personne n’ose bougé et une sensation de malaise et de moiteur envahie la pelouse!!!!  Mais que s’est -il passé ? Personne ne saura le dire ou le décrire ! Et pourtant, un homme agonise à terre dans de terribles souffrances dues à une angine de poitrine mal soignée et qui s’est transformée en une pneumonie assommante et désintégrante. N’écoutant que mon courage, votre serviteur se précipite au chevet du malade afin de lui administrer les 1er secours, le tout sous les applaudissements du public heureux et fier de voir que les valeurs du rugby ne sont pas une légende. OUF, l’homme est sauvé et je sors du terrain, tel MAXIMUS de l’arène, sous les cris et les encouragements de la foule en délire. Si au moins FRANCE2 avait pu filmer, nous aurions pu comprendre ce qu’il s’est passé. Mais bon, ce qui se passe sur un terrain, reste sur le terrain.

3éme mi-temps, des nouveaux renforts dans le camp cristoliens font que l’ailier file seul à dame et soulage une équipe bien méritante. A noter que la foudre est tombée sur mon petit frères Popo car il a voulu coupé les gaz de l’autobus à impérial qui s’est présenté devant lui, mais le pauvre est reparti avec la démarche d’un Kaizer Sauze des beaux jours. 3 nouveaux essais des gastéropodes viennent conclurent le match avec notamment le 1er du tout nouveau 3/4 aile fraichement promu au poste, j’ai nommé l’ami Dudule ou le Chove !!!

Direction la douche et l’apéro, mais avant une photo souvenir avec toute la bande et une dédicace pour Christel que nous assurons tous de notre soutien !

Distribution des trophées où Christophe prend le bobo d’or pour un claquage des familles, Timal repart avec l’escargot d’or, La Tchatche prends quand à lui la Brique d’Or et je repars avec les Moufles d’Or, faute d’avoir un sécateur….allez comprendre pourquoi ?????

Merci à toutes et à tous pour ce magnifique moment. Merci à Brubru, Yannick, Franck d’être passés nous voir. Vous revenez quand vous voulez les amis. Merci à Alex et au Prez pour tout le boulot. Big kiss à Philou et Zyké pour la Bouffe ! Si certains ont des photos, lâchez-vous et surtout n’hésitez pas à laisser des commentaires, ça fait toujours plaisir.

Didier allias Gourmette (le vrai)

 

Match contre Les Templiers Briards

avierAh, enfin !!! cette date est cochée sur notre calendrier car nous recevons nos potes des Templiers Briards de Combs La Ville. c’est toujours un super moment de se retrouver avec eux, car en plus de se faire plaisir sur le terrain, on est assuré d’avoir une super ambiance et des bonnes rigolades au coin du bar !!! par contre l’année démarre difficilement pour eux car une avalanche de blessés vient contrarier ce début de saison. Pas grave, certains p’tits Gris porteront la tunique verte avec respect et envie d’aller planter la balle dans le camp d’en face !

Echauffement des 2 camps avec la traditionnelle séance d’abdos fessiers de Bébert, les plus malins ont pris le temps de discuter aux vestiaires et certains arrivent carrément en retard, voir même pour le coup d’envoi;;;mal leur en a pris, ils sortiront, blessés et boitant bas, allant même se réfugier directement dans les vestiaires….(non, aucun noms, aucunes dénonciations,….ce n’est pas à moi, journaliste sportif d’expérience, d’entrer dans ce petit jeu de dupe;….). Pas moins de 56 nouveaux sont présents dans nos rangs ce soir, nous avons donc un devoir d’intégration et de surveillance à faire !!!

Le coup d’envoi est donné sous la houlette de notre arbitre international et notre beau Xavier nous fait la belle cacade de l’en-avant sur la tentation de réception du coup de pied d’engagement. Boum, Tac, il n’en faut pas plus pour exciter les observateurs présents sur la touche, qui en profitent pour ouvrir le concours de la brique d’Or avec le plus grand des sourires.  les 1ers contacts piquent un peu car les muscles ont encore en mémoire les joutes de dimanche dernier au tournoi de Lagny. Pendant que les avants se dépouillent pour sortir de magnifiques ballons à chaque regroupements, tout cela diriger par un excellent Alex en 9, du coté des 3/4, ce n’est pas la même limonade….. Le transfert tant attendu de l’ex virtuose du Ballet de la cage aux folles, est loin de donner satisfaction. En effet, on comptera pas moins de 5 en-avant de l’artiste aux mains palmées (opération pourtant réussie qui a jadis alimentée les coupures de presse car c’était la 1ére fois que l’on utilisait des boyaux de phoque pour recoudre une transplantation de mains de paresseux sur l’homme). Bref, le Présidente, présent en tribune, cigare aux lèvres, se demande si il a bien fait de casser sa tirelire pour cet inconnu, pourtant chaudement recommander par…..merde je ne me rappelle plus.   Bon tout ça fait que nous menons 3 à 0 à la mi temps.

Discours apaisant du coach ( ça change), et on repart pied au plancher avec un 4éme essai dans la foulée. les Verts s’épuisent et nous endossons le maillot avec Xavier, pour palier quelques fatigues passagères coté templiers. Imaginez seulement deux gars de plus 1.90m et 100kgs, de très bonne famille qui plus est, entré en jeux en 1ére ligne…Le lion ne touchait plus terre  au talon !!! je vous assure que ça pique en peu en mêlée, surtout quand les copains d’en face prennent un malin plaisir à vous étouffer et à vous écraser la boite à ragout…les fourbes !!! Tant pis pour eux, si les uses et coutumes du poste de 1ere ligne nous sont inconnues, pour le reste, on connait pas cœur la partition et on s’est fait plaiz à gratter les ballons dans les regroupements et surtout à pousser pour enfin entrer en terre promise. La tchatche étant aussi à l’origine du renouveau des templiers. 5 à 2 je crois à la fin de 2éme mi temps.

3éme partie un peu décousue qui voit une grosse partie des cadres partir à la douche. certains avec de bonnes intentions (préparation du BBQ ou de la salle), d’autres car attendu ailleurs, et d’autres sur blessure…réelles ou imaginaires (cf plus haut). Bref, on se retrouve un peu désorganisé et nous découvrons par hasard que notre ligne de 3/4 est composée des 5 nouveaux sur la liste de départ. tu m’étonnes que les templiers viennent de nous marquer 2 essai coup sur coup. Tant pis, on va se recentrer sur le jeux d’avant qui fait la force et la fierté des p’tits gris….PIM PAM POUM, en 5 temps de jeux, on perce la défense verte et Julien le petit nouveau pose la beuchigue derrière la ligne. Fin du match 6 à 4. Je laisse les puristes du bord du terrain faire la liste des marqueurs d’essais dans les commentaires.

Embrassades, remerciements, accolades amicales et sourire sont présents pour cette belle sortie de terrain. Direction les vestiaires, douche, apèro et surtout, un bon repas en vue, préparé par Philou (trvaers de porc marinés), avec comme assistant La Bidouche, H et Zyké…MERCI LES GARS, vous avez assuré grave. Superbe ambiance autour des verres, debrief du match, du tournoi de Lagny et de Dieppe. des photos et des dossiers énormes ressortent des téléphones, mais c’est bon tout ça !!! c’est ça l’esprit rugby : les potes, les blague de potaches, les amitiés qui durent dans le temps,… Sans oublier la fameuse FORCE BASQUE, qui scelle à jamais une solidarité dans l’adversité. Celle observée vendredi soir par l’assistance médusée, restera dans les annales (…..de Bébert), et dans le TOP 3 de celles des P’tits Gris ! Attention, le dernier record étant de 172kgs, je voulais tenté 180kgs mais j’avais présumé de mes forces….j’essayerais de faire mieux la prochaine fois !

Coté TROPHEES, le jury et le public ont décerné à l’unanimité :

BRIQUE D’OR : Xavier pour son gigantesque en-avant lors du coup de pied d’engagement.

BOBO D’OR : Léo pour sa magnifique sortie sur blessure à la cuisse avec entrée directe au vestiaire en toute  discrétion…

MOUFLES D’OR : Popo pour les 5 en avants de la 1ére mi temps au poste de 13. Heureusement qu’il n’y avait pas Nico Brunel en 12, sinon là, on aurait eu des virtuoses de l’attaque avortée….

On remet ça quand vous voulez les potos car c’était vraiment un bon moment !!! Bonne journée à toutes et à tous.

Didier/Gourmette (le vrai cette fois)/Patrick Swaze de Dieppe 2015 (le faux)

gros entrainement !!!

L’entrainement d’hier soir au stade de la verrerie était marqué d’une grosse croix rouge par tout le monde car nous recevions nos amis  Les Templiers Briards de Combs !

Pas moins de 52 bonshommes se sont donc retrouvés sur le rectangle vert sous la houlette du Coach WAZA, qui pour l’occasion, avait ressorti le sifflet enfoui au fond de son sac !!!!!! je peux vous dire que ça sentait bon la reprise de championnat : du physique, du physique et du physique. un seul ballon pour tous……c’est pas pour faire plaisir au plus vieux d’entres nous, mais bon on fera avec…surtout qu’il est dégonflé et usé….!

Bref, les passes, les courses, tout s’accélère et le terrain de jeu s’agrandit de plus en plus, mais on tient tous bon ! Petit à petit, certains pensent ou s’imaginent que la sélection Seine et Marne pour Dieppe 2016 se profile à l’horizon,…..ah Bon, tu crois ? Oui ce serait bien, t’en penses quoi ? on serait les Kings !……bref, j’en passe et des meilleures !!!!

En tout cas, du super boulot car tout le monde était vraiment content de se retrouver au coup de sifflet final pour boire une bonne bière et déguster le super BBQ préparé par Nini, Philou, Michel et H. Merci à vous les gars, sans oublier Alexandra pour le Bar !!!

On remet ça avec les Templiers quand ils veulent !

PS: « Coach, j’espère que tu n’as pas pris le boulard, on a été poli hier, mais tu vas pas nous la faire tout les vendredi soir…. »

Bon WE à tout le monde, moi e file au foot….ALLEZ LES VERTS !

Gourmette

P’tits Gris : Saison 2015-2016

Salut à toutes et à tous,

les vacances ont commencé pour certains et d’autres vont bientôt y être, alors profitez en bien pour recharger les batterie et faire le plein de tonus car la prochaine saison se dessine dans l’ombre.

Déjà 11 matchs de bloqués pour le moment, avec 3 tournois et entrainements en commun avec nos amis des Templiers Briards (Combs). il nous reste encore 2 ou 3 matchs à trouver et notre saison sera bien remplie !

On avait imaginé une reprise de l’entrainement le 29 aout, mais beaucoup d’entres nous seront encore en congés. On fera partir un Zyvon prochainement pour faire un petit sondage des présents.

Une pensée à nos blessés à qui nous adressons un prompt rétablissement pour les retrouver avec grand plaisir prochainement !

Bonne journée et bonnes vacances.

Gourmette

Faux Jubilé de Brubru !!!

en ce beau et chaud samedi après midi, nous nous retrouvons sur notre magnifique stade de la verrerie afin d’en découdre avec une petite équipe de jeunes pousses qui ont souhaité se confronter à la terrible équipe des P’tits Gris !

L’ami Brubru avait donc convié toute sa bande de potes cadets en 1995 ainsi que son manager de Papa le « dit » Brunel Bernard, a se retrouver sur le rectangle vert Ozoirien pour vérifier que les jambes et le reste fonctionnent toujours aussi bien qu’avant….pour certains, la mécanique était, certes grippée, mais pas cassé du tout !!!  Remarques, avec presque 15 ans d’écart avec certain d’entres nous, nous nous attendions à une belle confrontation.

Rdv 14H au stade pour les préparatifs et installation du matériel : les barnums, les BBQ, les tables, les boissons au frais, les poulets découpés et la sonorisation du grand stade par Philou ont été mené tambour battant afin d’être prêt pour le coup d’envoi prévu à 17H00.

Un match sans enjeux me direz vous ???? qu’a cela ne tienne, les premières banderilles plantées de part et d’autres laissent immédiatement des traces sur les organismes et le terrain contribue allégrement à meurtrire genoux et articulations… les actions s’enchainent à vitesse grand V, mais les monteurs manquent rapidement d’essence, heureusement la mi-temps est sifflée sur le score de 1 à 0 pour les p’tits gris grâce à un magnifique essai de Bébert, qui suite à un quadredoublement de passe acrobatiques, réussi à semer tout le monde pour aplatir !

après avoir mis environ 20 l d’eau dans chaque carcasses, nous repartons tous au combat, avec peu de changement dans l’effectif, ce qui est nouveau pour nous qui avions l’habitude de voir 30 à 35 bonhommes sur la touche prêts à faire feu à la moindre défaillance d’un de leurs camarades.

cette 2éme/3éme mi temps voit les jeunes pousses se mettent à l’abri au score très rapidement avec un premier essai le long de la ligne, puis deux nouvelles fusées ont traversé nos lignes, bien aidé il faut le dire, par les largesses défensives de nos 3/4 qui avaient un peu oublié de mettre les barbelés et les mines anti personnelles sur ces actions. Je ne parle même pas du nombres d’en avant commis par nos « gazelles ». A noter aussi l’entrée en jeu d’un basketteur rencontré à Dieppe ( il est encore là cet usurpateur, fait chier !!!). un 2éme essai des p’tits gris récompense une abnégation sans faille du Groupe à vouloir se montrer sous son meilleur jour, mais très vite, les vieux démons nous rattrapent et les jeunots plantent le 4éme essai sur une course folle. A noter que les minots se sont fait rattraper à la course par un Paysan des grands jours et surtout qui voit notre Branda national repartir a grande enjambées vers le camp adverse, le soutien est présent, les Gros avancent tel un rouleau compresseur sur la vermine d’en face. Un nuage de poussière se dégage à l’arrière de ce maul pénétrant tel un troupeau d’éléphants qui cherche un point d’eau dans la savane : 5m, 10m, 15m, 20m, 25m….mais où vont s’arrêter ces merveilleux gastéropodes ???  et bien à 10 m de l’en but adverse !!! Ballon tombé ou arraché ou que sais je encore, ….l’échéance est retardée mais pas annulée !!!

le match touche à sa fin et soudain, face au soleil, on distingue le prédateur Brubru qui intercepte la gonfle dans ces 30m et qui accélère vers l’en but, un crochet, deux puis trois, la voie royale lui tend les bras, il se voit beau comme un camion de pompiers tout droit sorti de son emballage et …….coup de sifflet de l’arbitre pour une reprise en avant. Le stade s’enflamme, le public gronde et hurle son sentiment de tristesse envers la décision suprême. Pourquoi ne pas le laisser marquer ? ses parents, sa famille, ses enfants, ses amis, tous venus en masse pour cet évènement JUBILATOIRE… y ont cru. Tous se voyait déjà le porter en triomphe….. NON, l’arbitre a toujours raison et puis nous ça nous arrange !

Plus que deux mn, on rallume les moteurs + l’assistance respiratoire pour certains et on enclenche la marche avant. deux magnifiques ballons portés avec un dernier maul très pénétrant, et HOP, ça finit par un essai de Salem poussé par tout un pack de valeureux guerriers. Fin du match, accolades, chambrage et une belle haie d’honneur pour remercier tout ces gars venus se retrouver au nom de l’amitié et de l’amour du RUGBY.

Un belle série de photos, une bonne douche et quelques bières + diverses boisons Anisées plus tard, on se retrouve toutes et tous pour la désormais célébre remise des trophés. Encore une fois, certains sont visés par le fourbe, que dis-je, l’infamme La Tchatche, et les votes sont achetés à grand renfort de tournées générales. Résultats :

Brique d’Or :Brubru – Moufle d’Or et bobo d’Or : Gourmette – El Diablo : Bébert et Zoé – The Winner : Nono

Un petit clin d’Œil au Brubru père et fils qui ont reçu le trophée de l’amitié, récompense méritée qui met en avant leur engagement et leur investissement sans faille pour ce noble sport qu’est le RUGBY.

La cérémonie officielle étant terminée, les ripailles commencent et le bar va pouvoir chauffé à blanc aux rythmes des anecdotes et divers récits des vieilles gloires. Encore une fois, au risque de me répéter, putain qu’est ce que c’est bon de se remémorer le passé de nos joutes d’antan où la science du RUGBY laissait parfois la place à quelques interprétations du règlement….!!!

Merci à toutes les personnes de bonne volonté qui ont permis que cet évènement se fasse.

Merci aux quelques p’tits gris qui ont préparé la journée, monté les barnums, préparé le BBQ et cuit la viande, tenus le bar et surtout qui sont restés pour le rangement et le nettoyage.

Merci à Philou pour le rétroprojecteur et tout son matos de sono ! (j’espère qu’on a rien oublié)

Un clin d’œil à Corinne, notre cœur de Pirate pour ces glaçons et son très gros coup de main dans le rangement de la salle. Idem pour Johanna qui est restée avec nous très tard et qui s’est cogné le nettoyage du club housse !!!

Merci au Président Nini et au Coach Waza pour leur implication sans faille dans le club !

Bonne lecture et bonne journée. Et n’hésitez pas à commenter, ça fait plaisir de vous lire aussi.

Gourmette.

Match contre Provins

les équipesun rdv marqué chaque année par une croix sur le calendrier quand il s’agit de recevoir nos amis Provinois pour un match toujours sympathique. c’est donc avec grand plaisir que nous les recevons en ce 27 mars 2015, mais, Surprise!!!!!, ils ne sont que 12 à revêtir l’armure bleue et rouge pour défier une belle bande de gastéropodes particulièrement fournie avec pas moins de 35 joueurs présents sur le terrain. A noter que, comme d’habitude, certains Provinois sz sont échappés pour des raisons que nous ignorons mais qui devront nous être expliqué une prochaine fois,….n’est ce pas Mister MIG et Demaison…..!!!!! Ajouton aussi que d’autres, qui ne savent pas lire un sms (les yeux sans doute), attendent sagement sur le terrain à Provins et se permette de chambrer…..je ne citerais pas de nom mais tout le monde aura reconnu Mosieur Po….. Da..d !

5 ptits gris et non des moindres, viennent donc renforcer Provins et le match peut commencer après un HAKA mené comme un chef par l’ami Bébert. Cela a aussi permit de voir ce magnifique Hymne de l’autre coté et j’ai pu noter les noms de ceux qui ne connaissent pas les paroles et la chorégraphie….des séances de rattrapage seront au programme prochainement. le match va débuter et l’arbitre (l’excellent Mr Salem) appelle les deux capitaines. à la surprise générale c’est La Tchatche qui pointe son museau dans le rond centrale ??? il s’autoproclame le King et commence à discuter avec Mr L’arbitre…. Début du match et grosse séance de plaquage de part et d’autres avec une multitudes de ruck et contre ruck qui ne font pas les affaires des deux camps, mais qui ont le mérite d’avoir beaucoup de mouvements. Sur une très belle phase de jeu, Fred petite forêt qui a pris la place de notre 42 (indisponible car bloqué aux chiottes pour gastro), et la balle file àl’aile ou Djamel, comme à son habitude, oublie Timal le spongien pour aplatir en terre promise : 1 à 0

un arbitrage sans faille permet aux deux équipes de s’exprimer dans le jeux pour certain mais dans la parlotte pour d’autres. les 10m pleuvent et très justement Mr L’arbitre exclut Vincent le fauteur de trouble pour contestation.  La pression Provinoise sur l’en but adverse est terrible et les pick and go se multiplient sans jamais pouvoir passer la ligne ! durant cette 1ére mi temps, on pourra citer des joueurs champion de la passe en avant, Djamel, Alexis, Xavier, Bébert,… ajoutons Pedro le roi du plongeon piscinequi patauge derrière la mêlée provinoise et qui justifie bien son statut de coffre à ballons !!! Ca chauffe à nouveau sur l’en but orange, Le coach signale la mi temps, dernière action décidée par l’arbitre, regroupement à l’avantage des p’tits gris, ballon sorti très rapidement par Frédo et….CRACKKKKKKKK! tibia, péroné et cheville dans le sac pour notre magnifique n°9 qui faisait son retour parmi nous après 4 mois d’absence….dégouté pour toi l’ami !  Tel aux pompiers, soins dispensés par les pompiers provinois et chambrage Général pour Fred, à savoir qui allait manger sa part de viande, ou bien qui allait hérité de son short, de sa paire de chaussures, de sa chaussette porte bonheur….etc…. J’allais oublié la magnifique phrase de CHOCO, qui en voyant la 2éme voiture de pompiers, s’est écrié ; « tiens voilà Police Secours…. » sacré Pino simple flic…!!!

Une 2éme mi temps équilibrée et riche en actions permettra aux ptits gris d’inscrire un essai par l’intermédiaire d’Alexis. A noter que certains ptits gris auraient pu (dû) être rapportés à l’arbitre et cités sur la feuille de match pour violence et intimidation sur votre serviteur. Le complot avait été commandité par le pseudo capitaine d’un soir qui a demandé à ses troupes de le « venger »….mais que tout le monde soit rassuré,…les coups distribués par derrière n’ont fat qu’effleurer le terrible guerrier à terre….. :-).  touché

 

Il faut aussi citer l’entraineur Ozoirien qui est entré sur le terrain pour prodiguer une analyse « rectale » non consentie  sur un joueur provinois lors d’une touche offensive….le public et les lecteurs apprécieront !

 

Fin du match et remerciements à tout les acteurs présents. direction la douche et le club housse pour trinquer ensemble ! remise des trophées :les lauréats

Stephane bobo d’or pour une égratignure sur le nez,Choco escargot d’or pour sa magnifique phrase, Djamel brique d’Or car il le mérite bien, Pedro moufle d’Or pour sa multitude decagades et enfin Bébert diablo d’Or pour contestations multiples….

 

Remerciements à Alexandra pour tout le travail de préparation bar et repas et une méga super bonne note pour nos deux excellents cuistots H et Philou qui ont fait un boulot remarquable aux BBQ.

a la prochaine.

Gourmette.